Les frelons : amis ou ennemis ?

Les frelons sont des insectes qui nous inspirent souvent la peur. Leur piqûre est particulièrement douloureuse et leur venin est dangereux pour les personnes allergiques. On parle aussi de plusieurs espèces invasives qui menacent les écosystèmes et l’apiculture. Mais les biologistes nous rappellent qu’il existe aussi des frelons importants pour l’environnement.

Cet article va présenter les principales espèces de frelons et les actions qu’elles exercent sur les autres insectes et sur les Hommes. Les frelons sont-ils nos amis ou non ennemis ? Voici quelques éléments de réponse. Vous saurez comment réagir, si ces insectes s’invitent dans votre jardin ou dans votre maison. Nous vous souhaitons une bonne lecture.

Qui sont les frelons ?

Les frelons sont des insectes qui appartiennent à l’ordre des Hyménoptères, comme les fourmis, les abeilles et les bourdons. Il s’agit de guêpes de grandes dimensions qui sont classées par les entomologues dans le genre Vespa.

Les frelons sont originaires d’Europe, d’Afrique et d’Asie. Et le plus grand nombre d’espèces de frelons se trouve en Asie du sud-est. Ces aires de répartition se sont élargies récemment, car les activités humaines – et plus particulièrement les échanges commerciaux – sont à l’origine de multiples introductions à travers le monde.

Comme les abeilles, les frelons vivent en colonies. Mais contrairement à elles, ils ne s’alimentent pas seulement de nectar. Pour nourrir leurs larves, les frelons doivent trouver des protéines animales. Ces insectes sont donc des prédateurs et des charognards.

Quelles sont les principales espèces de frelons ?

En France, une seule espèce de frelon est native. Mais deux autres espèces se sont ajoutées à l’entomofaune de notre pays. Il est possible qu’à l’avenir, le nombre des espèces de frelons augmente encore.

Le frelon européen

Le frelon européen est indigène en France et dans la plupart des pays européens. Vespa crabro – comme le nomment les scientifiques – a mauvaise réputation, car ses piqûres sont douloureuses. Mais il n’est pas réellement dangereux, sauf si on dérange son nid ou que l’on est allergique à son venin.

Le frelon européen
Le frelon européen

Les colonies de frelons européens s’installent dans les troncs d’arbre creux ou dans d’autres cavités naturelles. On peut aussi retrouver un nid de frelons dans un grenier ou derrière des volets qui ne sont jamais ouverts. Une colonie compte quelques centaines d’individus au maximum.

Le frelon asiatique

Le frelon asiatique – aussi nommé Vespa velutina – est originaire d’Asie orientale. On le retrouve dans les régions tropicales, mais aussi les régions tempérées de Chine et du Japon. Son adaptabilité explique qu’il s’est parfaitement acclimaté en France. En effet, arrivé en 2004 en région Nouvelle-Aquitaine, le frelon asiatique a rapidement conquis pratiquement tous les départements de métropole. Seule la Corse était encore indemne en 2021. Il a même franchi les frontières et progresse dans toute l’Europe de l’ouest.

Le frelon asiatique constitue des colonies plus populeuses que celles du frelon européen. À la fin de l’été, plus d’un millier d’individus vivent dans un nid. Ces insectes sont particulièrement agressifs, lorsqu’il s’agit de défendre leur colonie. Il est donc dangereux de s’approcher d’un nid de frelons asiatiques. Malheureusement, les accidents sont fréquents, car les nids sont souvent installés dans les haies, dans des abris de jardin ou dans les branches des arbres à quelques mètres de hauteur.

Le frelon asiatique
Le frelon asiatique

Le frelon asiatique est un prédateur des abeilles. Les ouvrières capturent un grand nombre de butineuses pour nourrir les larves de leur colonie. En quelques semaines et parfois en quelques jours, une ruche peut être dépeuplée par des attaques de frelons.

Depuis l’arrivée du frelon asiatique, les apiculteurs déplorent d’importantes pertes. Bien qu’il soit possible de lutter contre les frelons asiatiques, il est peu probable que cette espèce invasive puisse être éradiquée.

Le frelon géant

Le frelon géant a été baptisé Vespa mandarinia. Il s’agit de la plus grosse espèce de frelon du monde. Les ouvrières peuvent mesurer jusqu’à 6 centimètres de la tête à l’extrémité de leur abdomen.

Cette espèce se retrouve en Asie orientale. Et son aire de répartition recouvre en grande partie celle du frelon asiatique. Vespa mandarinia a été introduit récemment dans le nord-ouest des États-Unis. Et bien que les autorités américaines mènent une guerre intense, il risque d’envahir la côte Pacifique des États-Unis et du Canada.

Le frelon géant est un redoutable prédateur des abeilles. En quelques jours ou parfois en quelques heures, des ouvrières peuvent détruire une colonie d’abeilles. Et les apiculteurs se trouvent impuissants face à la voracité de ces ravageurs.

Le frelon géant est aussi un insecte dangereux pour l’Homme. Les accidents mortels sont fréquents au Japon. Et pas moins de cinquante personnes sont tuées chaque année.

Heureusement, cette espèce n’est pas présente en Europe. Mais comme l’on sait qu’une seule reine peut constituer une colonie d’un millier d’individus en quelques mois, on redoute que les importations depuis la Chine, nous apportent cette calamité.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur le frelon géant et les risques d’invasion en France, consultez la vidéo suivante :

Le frelon oriental

Le frelon oriental est une espèce originaire des régions chaudes et sèches d’Asie et du nord de l’Afrique. Nommé Vespa orientalis par les entomologues, il a été repéré pour la première fois en à Marseille en 2021. Deux nids y ont été détruits. Plusieurs signalements inquiétants ont été rapportés tout autour de l’étang de Berre. Il est donc possible que cette espèce se soit déjà bien implantée dans les Bouches-du-Rhône.

Ouvrières du frelon oriental
Ouvrières du frelon oriental

Comme le frelon asiatique, Vespa orientalis est un prédateur des abeilles. Au Moyen-Orient, il rend l’apiculture compliquée. Les ruchers doivent être surveillés pour éviter le massacre des colonies. Le frelon oriental installe son nid dans une cavité du sol. Il est moins agressif que Vespa velutina, mais il faut toutefois être prudent.

Pour en savoir plus sur le frelon oriental, consultez le site dédié à cette espèce invasive https://frelon-oriental.net

Comment lutter contre les frelons ?

Il est indispensable de faire appel à un professionnel pour détruire une colonie de frelons. Même si le nid vous semble de petite taille et qu’il ne contient que la reine et quelques ouvrières, toute la colonie défendra farouchement son nid en cas de dérangement.

Souvenez-vous que les piqûres de frelons, en plus d’être très douloureuses, peuvent être dangereuses pour les personnes allergiques. Si vous êtes piqué par un frelon et que vous ressentez un malaise, il est urgent d’alerter les secours.

Les nids de frelons asiatiques sont souvent installés dans les arbres
Les nids de frelons asiatiques sont souvent installés dans les arbres

Si vous pratiquez l’apiculture, vous devrez probablement mettre en place des pièces pour capturer les ouvrières. Bien que cela ne permette pas de détruire la colonie, ces dispositifs permettent de réduire la pression de prédation.

Les frelons peuvent-ils être utiles ?

En Allemagne, les frelons européens sont protégés par la loi et il est interdit de détruire les nids. Les agriculteurs allemands vont jusqu’à leur offrir des nichoirs dans lesquels les colonies de frelons européens viennent s’installer.

En effet, les colonies de frelons sont bienvenues à proximité des élevages de porcs et des haras. Car ces hyménoptères chassent les mouches et les taons qui viennent déranger le bétail.

Les frelons ont un rôle régulateur important sur de nombreuses espèces d’insectes et d’araignées. Un nid de frelons européens consomme en été pas moins de 500 grammes d’insectes par jour. Ces insectes capturés sont surtout des chenilles et des mouches. Et beaucoup de ces insectes sont des ravageurs pour les cultures des agriculteurs et des jardiniers.

Pour nourrir leurs larves, les frelons consomment de nombreux insectes nuisibles
Pour nourrir leurs larves, les frelons consomment de nombreux insectes nuisibles

Certains insectes tués par les frelons européens sont nuisibles pour les abeilles. C’est le cas des papillons de la fausse teigne des ruches. À la nuit tombée, les frelons s’approchent des nids d’abeilles pour capturer les papillons qui tournent tout autour. Ainsi, les apiculteurs ne voient pas le frelon européen comme une menace, même s’il capture de temps en temps des butineuses.

Pour résumer

Les frelons ne sont pas à proprement parler de mauvais ou de bons insectes. Il s’agit de prédateurs qui ont évolué dans des environnements qui leurs sont propres. Mais lorsqu’une espèce est introduite dans un nouvel écosystème, elle peut provoquer d’importants dégâts.

En France, il faut lutter systématiquement comme les frelons asiatiques et toutes les autres espèces invasives. Car cela permet de réduire l’impact sur l’environnement. Il est donc important de faire la différence entre les différentes espèces et d’alerter un désinsectisation professionnel, lorsqu’on repère un nid de frelons asiatiques.

Nous espérons que cet article vous aura intéressé. Si c’est le cas, n’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux. Vous contribuez ainsi à la lutte contre le frelon asiatique. Nous vous remercions pour votre lecture. À bientôt.

Laisser un commentaire